Decay

commande de la part du CCN – Ballet de Lorraine
Pièce pour 25 interprètes

 

J’aimerais construire la pièce Decay comme un grand ralentissement généralisé et partagé par les 25 danseurs du ballet. Je pense à la distance de freinage de l’avion sur sa piste d’atterrissage, à l’inertie du paquebot en face de l’iceberg, à l’urgence d’inverser le cours des choses. Decay, c’est le déclin du jour, de la course vaine, du temps qui passe, c’est le jardinier qui regarde l’éclosion des fleurs et leur putréfaction, lente et progressive, dans le moindre détail, c’est l’atomisation du mouvement. Devenu aussi dilaté qu’après l’amour, qu’un long rire, dans l’inertie de la pensée, de l’ennui, la sueur après l’effort qui n’est plus à fournir.

 

> DIFFUSION <

création
• 2, 3, 4 & 6 mars 2022  Opéra national de Lorraine, Nancy (54)

La création sera présentée dans le cadre d’une soirée partagée avec la pièce de Trisha Brown, Twelve Ton Rose, créée en 1996, sur une musique d’Anton Webern.

> SÉLECTION PRESSE <

MouvementBelinda Mathieu, 08 mars 2022

”Tatiana Julien fait mieux que relever le défi. Elle offre avec Decay sa pièce la plus aboutie ” Danses avec la plumeJean-Frédéric Saumont, 11 mars 2022