…TIRE SON NOM DU LATIN, “J’ÉCRIS ENTRE LES LIGNES”

 

A la croisée des influences, la C’Interscribo tente de faire émerger un dialogue fécond entre son écriture chorégraphique et d’autres mediums artistiques. Tatiana Julien, chorégraphe et interprète de la compagnie y co-signe ses dernières créations avec le compositeur Pedro Garcia-Velasquez, la metteur en scène Marine De Missolz, l’écrivain Alexandre Salcède toujours en quête de formes spectaculaires hybrides qui s’interrogent sur de nouvelles manières de raconter le monde.

C’est dans cette veine là que Tatiana Julien se frotte depuis plusieurs années au concept et à la réalisation d’installations chorégraphiques pour des espaces non-dédiés : patrimoine, musées, jardins, halls… Avec ces projets hors cadres, elle lance différents dispositifs qui invitent le public à explorer la danse de l’intérieur, notamment au travers de formes participatives, interactives ou immersives. En mars 2017 elle invente le concept de la Cité (éphémère) de la danse, invité au MAC VAL dans le cadre du projet européen Dancing Museums auquel elle participe pendant 2 ans.

Ses spectacles principaux sont par chronologie la Mort & l’Extase – pièce pour 10 danseurs, 1 contre-ténor et 15 amateurs, nus et acteurs d’un tableau extatique. Douve – pièces co-écrites avec le compositeur Pedro Garcia-Velasquez et l’écrivain Alexandre Salcède, aux abords de l’expressionnisme. Ruines – Solo d’1 heure interprété par Tatiana Julien et co-écrit avec la metteur en scène Marine De Missolz. Initio, opéra chorégraphique, par Tatiana Julien, Pedro Garcia-Velasquez et Le Balcon, qui connait deux versions : l’une avec musique enregistrée, pour 5 danseurs et 1 chanteurs ; l’autre avec musique LIVE pour 5 danseurs, 2 chanteurs, 6 musiciens, 1 chef d’orchestre et 1 chœur qui sera créée le 29 novembre 2017 au Théâtre National de Chaillot.

Durant le projet Dancing Museums 2015-2017, Tatiana Julien a créé au musée du Louvre en mars 2016 Prière de ne pas détruire avec 10 amateurs et 4 autres chorégraphes. Elle a également performé à la National Gallery à Londres, au musée Boijmans à Rotterdam, à la Gemälde Galerie à Vienne, au museo Civico et au musée d’Arte Sella en Italie.

Prochainement, Tatiana Julien créera une installation chorégraphique pour habiter les espaces non- dédiés, Turbulences, avec les Monuments Nationaux et le festival June Events, et un nouveau spectacle interactif, Manifestes pour la création, quatuor de performers conçu pour partager le lien entre la création, l’artiste et le politique.

 


La C’Interscribo – Tatiana Julien est artiste associée à l’Espace des Arts, Scène Nationale de Chalon sur Saône depuis 2014 et à Art-danse – CDCN Dijon Bourgogne depuis 2016. La C’Interscribo a été en résidence pour la saison 2013/2014 à Micadanses, Paris et également en résidence longue à L’échangeur – CDC Picardie de 2011 à 2015.

Implantée à Beauvais, la C’Interscribo bénéficie du soutien de la DRAC Hauts-de-France au titre de l’aide à la structuration, de la Région Hauts-de-France au titre du soutien au développement renforcé des compagnies de spectacle vivant et du Conseil Général de l’Oise.

Brigitte Asselineau  Ariane Derain  Rémy Derra  Amandine Etelage  Rodrigo Ferreira  Benjamin Forgues  Pedro Garcia-Velasquez  Catherine Garnier  Christine Gérard  Aurore Godfroy  Fanny Hauguel  Nina-Flore Hernandez  Yoann Hourcade  Mai Ishiwata  Tatiana Julien  Sébastien Lefèbvre  Joachim Maudet  Marine de Missolz  Arthur Perole  Léa Poiré  Alexandre Salcède  Elodie Sicard  Le Balcon

C’interscribo