Interprète dans Initio et Turbulence

Combinant synthétiseurs analogiques, instruments à vents et delays aériens, Axel Rigaud, élabore en direct des fresques sonores luxuriantes, plongeant son auditoire dans un univers musical hybride où électronique et acoustique se confondent.

Explorant les limites de ce qui lui est possible de réaliser seul, il prend le risque lors de ses concerts de ne jamais s’appuyer sur des éléments audio préenregistrés. Ce parti pris autorise chacune de ses représentations à être différente et liée au contexte dans laquelle elle se déroule. S’établit alors une connivence forte avec son public, devant lequel il façonne un monde sonore unique. Ainsi la flûte traversière, immergée dans une reverb de cathédrale, plane au dessus de chaudes nappes analogiques saturées. Les arpèges suggèrent une pulsation entêtante, alors que le kick arrive pour soutenir l’édifice sonore avec régularité et ampleur. En décembre 2012 il s’associe à Antoine Karacostas pour former le duo Moiré et sortir un EP, “Hush” chez Someone Records.

En mai 2015 il poursuit avec son premier EP solo, sous le nom le Tarsier. Composés entre Décembre 2014 et Mars 2015, les 5 tracks présentes témoignent de son désir de créer une electronica vivante et organique. L’élaboration minutieuse de cet enregistrement a été guidée par l’envie d’associer la précision et la régularité des machines, avec le grain et la légèreté des instruments à vent. Un l conducteur sonore relie tous les tracks ensemble : l’enregistrement d’une foule à Gare de l’Est, où il passa beaucoup de temps durant la période de composition de cet EP.

Initié à la musique dès l’âge de 6 ans, Axel Rigaud débute l’apprentissage du saxophone au conservatoire de Châlons en Champagne. 20 ans plus tard il sort diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et s’attelle à la réalisation de son projet personnel, le Tarsier, synthèse en solo de toutes ses influences: Nils Frahm, Chris Clark, Ametsub, Steve Reich, Colin Stetson…

 

C’interscribo